Atelier ON DANSE avec Sylvain Hemeryck (Compagnie Propagande C)

Durée : 2 heures
Tarif B
Inscriptions/informations : 
Cécile Potdevin
Tél : 03 83 85 69 07

cpotdevin@ballet-de-lorraine.eu

Mercredi 26 avril 2017 à 18h30 au CCN - Ballet de Lorraine 

Les ateliers ON DANSE permettent d’explorer physiquement l’univers des artistes accueillis au CCN – Ballet de Lorraine. Ils sont ouverts à tous à partir de 16 ans, amateurs comme confirmés.

© Etienne Danthez
www.simontanguy.com
+ d'infos ici

Compagnie Propagande C 

En résidence au CCN - Ballet de Lorraine dans le cadre  du dispositif accueil studio financé par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Lorraine. 

Simon Tanguy 
Roger Sala Reyner

En collaboration avec Fanni Futterknecht

Roger Sala Reyner et Simon Tanguy interprètent leur spectacle “Gerro, Minos and Him” depuis 2012, cumulant avec ce dernier plus de 50 représentations dans 10 pays.
Ce travail est caractérisé par une relation intense entre les deux protagonistes,
qui passe par une multiplicité d’états physiques. Leur univers est emprunt d’un réel sens de l’humour, d’absurdité,
de délire et de surréalisme. Grâce à leur formation de clown, Simon et Roger
 savent révéler leur vulnérabilité et leur 
folie au public. Sur un plateau vide, ils s’embarquent dans un voyage à travers
un monde imaginaire, vers des paysages inconnus et primitifs. Suspendus entre 
le vide et le trop plein émotionnel, ils partagent leur voyage avec les spectateurs.
Roger et Simon amorcent le processus de création par le développement d’une pratique scénique. A travers celle-ci, 
leurs idées initiales se peaufinent et se redéfinissent, tout cela dans la création
et l’application d’une accumulation
de principes du mouvement. D’une certaine manière, ils tentent de fixer une spontanéité à ce dernier. Après ce travail, la partition semble improvisée sur le moment.

I wish I could speak in technicolor

Pour leur seconde collaboration,
 ils invitent l’artiste plasticienne Fanni Futterknecht à venir investir le plateau vide de son monde imaginaire. Ainsi, un nouveau voyage va prendre forme.
Deux personnages étranges sont propulsés dans un espace qui leur est inconnu, face au public. Quel genre d’endroit est ce paysage irrégulier ? Il ressemble à un terrain de jeu, à
 une décharge, à une installation d’art contemporain, ou encore à un lieu 
sacré, témoin d’un mystérieux rituel. Désormais, les protagonistes peuvent
en être sûrs, cet espace les contient 
et la seule façon d’en sortir sera de le traverser. Dans ce nouvel environnement, ils sont confrontés à une prolifération
 de rencontres surréelles et devront faire
 de leur mieux pour résister à l’habitude 
de faire sens. Plutôt que d’affirmer
 des identités et relations logiques, ils devront sans cesse se métamorphoser physiquement et émotionnellement afin
 de relier les vides et les ruptures entre leurs corps et l’existence de cet autre monde sur lequel ils ont trébuché. Sur 
le chemin, ils vont reconfigurer, avec humour, les histoires et les aspects
 des objets environnants. De nouvelles significations émergent d’assemblages absurdes et, en apparence, vides de sens. A travers ce voyage, les sujets et les objets échangeront leurs manières d’exister, les images se transformeront en substances et la relation entre voyage et destination sera inversée. En choisissant d’entrer dans cet espace chaotique qu’ils ont construit, sans en justifier sa fonctionnalité, ils veulent offrir leur pratique telle quelle. Dans un même temps, c’est un exercice explicite pour donner corps à l’imagination, ainsi qu’une critique implicite des forces sociales qui nous empêchent d’utiliser 
la scène comme un terrain de jeu.

COPRODUCTIONS : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, Centre Chorégraphique National de Grenoble, Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine, La Passerelle Scène Nationale de Saint-Brieuc