KAYAK (l'action se passe en Suède, c'est-à-dire, nulle part) [Création 2018]

Conception : La BaZooKa (Etienne Cuppens et Sarah Crépin)
Musique : Adriano CelentanoPrisencolinensinainciusol

KAYAK © La BaZooKa

Première le mercredi 21 février 2018 à 19h à l'Opéra national de Lorraine

Mercredi 21 février 2018 à 19h
Jeudi 22 février 2018 à 19h
Vendredi 23 février 2018 à 19h
Dimanche 25 février 2018 à 15h
À l’Opéra national de Lorraine
Tarif A

Conception : La BaZooKa (Etienne Cuppens et Sarah Crépin)
Musique : Prisencolinensinainciusol d'Adriano Celentano
Lumières : Christophe Olivier
9 interprètes

Production CCN – Ballet de Lorraine 

Création 2018 en famille à partir de 6 ans

Pièce à caractère chorégraphique pour 9 interprètes.

Trois personnages « suédois », vus sous trois angles différents, tentent sans relâche et avec entrain d’élaborer un numéro dansé et chanté en prenant le contrepied des directions imposées par l’évidence.

De répétition en répétition, le désir de réussite du groupe est maintenu malgré les échecs.

L'obstination fait apparaître des comportements de plus en plus délirants, et à force de ténacité les dimensions d'espace et de temps explosent pour tendre vers un spectacle rythmé à forte jubilation poétique.

Compagnie La BaZooKa

Dès les premiers spectacles conçus depuis 2002 par Etienne Cuppens et Sarah Crépin, La BaZooKa s’est attachée à mettre en jeu la place du spectateur, grâce, notamment, à des dispositifs scéniques et/ou optiques, comme par exemple dans MonStreS (le public y était entouré de miroirs), offrant au corps des perspectives inédites pour questionner la notion de mémoire et d'incarnation.

Depuis le KaMadisonMonStreS Indiens et enfin Queen Kong les pièces se veulent plus "politiques", engageant au fil des projets une réflexion sur la notion de liberté, seul(e), au sein d'un groupe restreint, d'une communauté ou au sein du couple comme dans la création en cours Stravinsky Motel; continuant ainsi tout en le précisant, le travail sur l'identité, commun à tous les spectacles de La BaZooKa.

Sarah Crépin

Après des études de danse classique et contemporaine au conservatoire de Grenoble et d’une année au CNDC d’Angers, a été l’interprète de François Raffinot, Joanne Leighton, Myriam Naisy, Xavier Lot, Anja Hempel, Fabrice Lambert, Razerka Ben-Sadia-Lavant, Hervé Robbe et Emmanuelle Vo-Dinh... Elle mène un travail personnel de recherche et de création, en parallèle de sa carrière d’interprète, depuis 1998 avec Quasi Torero (solo pour un danseur) ou encore Fulgure en 2001, pièce pour 5 danseuses, un danseur (Denis Lavant) et un guitariste électrique (Etienne Cuppens). Depuis 2002, elle conçoit et réalise avec Etienne Cuppens les différents spectacles au sein de La BaZooKa.

Etienne Cuppens

Metteur en scène des spectacles de La BaZooKa, il réalise aussi les environnements sonores, conçoit les scénographies et les propositions chorégraphiques en collaboration avec Sarah Crépin.

Il a été concepteur sonore pour le spectacle vivant et le cinéma et à ce titre a collaboré avec Jean-Paul Buisson, Isabelle Dubouloz, Pierre Doussaint, Philippe Van de Walle, Yvan Duruz, Hervé Robbe, François Raffinot, Emmannuelle Vo-Dinh, Aude Vermeil, Thierry Langlois, Arnaud Troalic...