Sounddance

Chorégraphie : Merce Cunningham
Musique : David Tudor, Untitled 1975/1994

Créé par la Merce Cunningham Dance Company, le 8 Mars 1975 à Detroit, Michigan.
Entrée au répertoire du CCN – Ballet de Lorraine le 14 mars 2014 à l’Opéra national de Lorraine.

Chorégraphie : Merce Cunningham
Musique : David Tudor, (Untitled* 1975/1994)
Décor, costumes et lumières : 
Mark Lancaster
Remonté par Thomas Caley et Meg Harper
Répétiteur : Thomas Caley

17 MINUTES
10 DANSEURS

Sounddance (1975) and Fabrications (1987) by Merce Cunningham © Merce Cunningham Trust. All rights reserved.

Sounddance pourrait être considéré comme la pièce de Merce Cunningham la plus appréciée du public et de la critique. Merce Cunningham a créé Sounddance à son retour de neuf semaines passées à l'Opéra de Paris en 1973, pour la création Un Jour ou DeuxEn retrouvant ses danseurs, il crée une œuvre qui s'oppose à l'uniformité et l'unisson du ballet. Merce Cunningham chorégraphie une pièce rapide et énergique, un chaos organisé. Les mouvements des pieds et du torse dans Sounddance sont très complexes et le tempo canalise l'ensemble du groupe. La scène est divisée en son milieu par un somptueux rideau doré, organiquement drapé et dessiné par l'artiste Mark Lancaster. Cette compression spatiale ajoute à la chorégraphie qui se chevauche et donne une impression d'espace observé au microscope. La toile de fond joue également un rôle actif, à la fois comme base, accueil et impulsion de la chorégraphie. Les danseurs entrent, comme projetés par le rideau et à la fin, disparaissent, comme avalés, aspirés dans un tunnel. Le musicien et compositeur David Tudor a créé une partition puissante et rythmée pour Sounddance. Il apporte l'accompagnement parfait à l'exubérance et au dynamisme de la chorégraphie de Merce Cunningham.

*La musique originale de Sounddance était Toneburst de David Tudor. Pour la reprise de la chorégraphie en 1994, Tudor a repensé la musique, appelant le nouveau score Untitled (1975/1994).

 

Merce Cunningham

Né à Centralia, Washington, le 16 avril 1919, c’est à l’âge de 20 ans que Merce Cunningham débute sa carrière de danseur moderne, intervenant six ans durant en qualité de soliste au sein de la Martha Graham Dance Company. En 1944, il présente publiquement son premier récital et forma dès 1953 la Merce Cunningham Dance Company, qui lui permit d’expérimenter et de mettre en œuvre ses conceptions inédites. Au gré de sa carrière, il a chorégraphié plus de 150 pièces et plus de 800 Events. Parmi les danseurs qui se sont formés auprès de lui avant de fonder leurs propres compagnies, on compte notamment Paul Taylor, Trisha Brown, Lucinda Childs, Karole Armitage... Parmi ses innombrables collaborations, celle avec John Cage a exercé l’influence la plus profonde sur sa pratique. Ensemble, Merce Cunningham et John Cage ont proposé de multiples innovations radicales. La plus célèbre et la plus controversée d’entre elles concerne les relations entre danse et musique, susceptibles de coexister en un même espace temps, mais nécessitant d’être conçues indépendamment l’une de l’autre.

La passion que Merce Cunningham éprouve pour l’expérimentation et l’innovation a fait de lui l’un des instigateurs de l’application des nouvelles technologies au domaine de l’art. Resté un chorégraphe et pédagogue particulièrement actif jusqu’à sa mort, survenue le 26 juillet 2009, Merce Cunningham a bénéficié des plus hautes distinctions accordées dans le monde de l’art. La vie et l’œuvre de Merce Cunningham ont donné lieu à la publication de quatre ouvrages, ainsi qu’à trois importantes expositions, plusieurs de ses œuvres ont été présentées dans le cadre des activités de prestigieuses compagnies tel que l’American Ballet Theater, le CCN - Ballet de Lorraine, le New York City Ballet, le Ballet de l’Opéra National de Paris, la Rambert Dance Company de Londres et le White Oak Dance Project.