Giszelle

Chorégraphie : Xavier Le Roy et Eszter Salamon
Musique : Adolphe Adam

Créé en 2001 au Festival d’Avignon dans le cadre du «Vif du Sujet»
Entrée au répertoire du CCN – Ballet de Lorraine le 12 avril 2014 au CDN La Manufacture - Nancy

Chorégraphie : Xavier Le Roy et Eszter Salamon
Interprétation : Elisa Ribes
Musique : Adolphe Adam
Répétiteur : Thomas Caley

1 DANSEUSE
30 MINUTES 

Cette chorégraphie a été créée suite à l’invitation faite à Eszter Salamon par «Le Vif du Sujet» pour le festival d’Avignon 2001. Ce spectacle tente d’inventer des mouvements en prenant comme principe que ceux-ci sont toujours constitués d’éléments plus ou moins reconnaissables que nous associons à diverses représentations. L’hypothèse étant : un mouvement nouveau est un moment non encore identifié qui apparaît entre deux représentations que nous reconnaissons.
Ainsi la pièce est chorégraphiée à partir de séquences de mouvements permettant de reconnaître différentes figures faisant partie de notre culture, par exemple : une ballerine dansant une variation de Gisèle, un singe, une hystérique de l’iconographie de Charcot, Michael Jackson, le penseur de Rodin, un rugby man néo-zélandais dansant le AKA, Brigitte Bardot dans Le Mépris, Jésus Christ, etc... Le passage d’une qualité à l’autre pour danser ces séquences se calquent sur des procédés propres au montage cinématographique : accélération, ralenti, image par image, lecture Backward / Forward, etc... Le tout crée une danse «d’aujourd’hui» qui montre comment nos images de corps et nos mouvements sont une permanente circulation des représentations et identités qui nous traversent et nous constituent. 

Eszter Salamon

Eszter Salamon est chorégraphe et danseuse.
Depuis 2001, elle crée ses propres pièces : en solo, What A Body You Have, Honey (2001) et Giszelle (2001) en collaboration avec Xavier Le Roy ou Reproduction (2004). Elle crée Magyar Tàncok (2005) avec des artistes hongrois du quatuor Nvsbl, AND THEN en collaboration avec Bojana Cvejic, Without You I Am Nothing (2007) avec Arantxa Martinez, Dance #1/Driftworks (2008), avec Christine De Smedt et Voice Over (2009), solo commandé et interprété par Cristina Rizzo. En 2010, elle présente Dance for Nothing d’après Lecture on Nothing de John Cage et avec Peter Böhm, Bojana Cvejic et Cédric Dambrain et TALES OF THE BODILESS (2011).
Son travail est présenté en Europe et en Asie. En tant que danseuse, elle a collaboré avec des chorégraphes tels que Sidonie Rochon, Mathilde Monnier et François Verret. Elle est également assistante pour la mise en scène de l’opéra Theater der Wiederholungen de Bernhard Lang et crée la mise en scène d’une pièce de Karim Haddad.
À la suite de Transformers, projet élaboré au cours d’ateliers en Europe, au Mexique et au Japon en 2009, elle présente pendant ImPulsTanz 2011 à Vienne un duo avec Christine De Smedt, Dance#2. En Juin 2012, Melodrame, un solo de performance-documentaire est créé dans le cadre du Berlin Documentary Forum 2 à Berlin au Haus der Kulturen der Welt.

Xavier Le Roy

Après des études de biologie moléculaire à Montpellier, Xavier Le Roy travaille comme artiste chorégraphique depuis 1991. Il débute comme interprète avec divers groupes et chorégraphes. De 1996 à 2003, il est artiste en résidence au Podewil à Berlin. En 2007 et 2008, il est artiste associé au Centre Chorégraphique National de Montpellier. En 2010, il est artiste en résidence au Massachusetts Institute of Technology dans le cadre du programme Art Culture and Technology (Cambridge, USA). En 2012, il débute une résidence de 3 ans au Théâtre de la Cité Internationale de Paris.
Depuis 1994 il développe des travaux solos : Self Unfinished (1998), Produit de Circonstances (1999), Giszelle (2001) en collaboration avec Eszter Salamon, Le Sacre du Printemps (2007) et Produit d'autres circonstances (2009). Parallèlement il initie des projets explorant les modes de production et de collaboration constitutives du travail de groupe: E.X.T.E.N.S.I.O.N.S. (1999-2000), Project (2003) et 6 Mois 1 Lieu (2008). Ses derniers travaux tels low pieces (2011) produisent des situations qui interrogent, entre autres, les relations spectateurs et performers. Il poursuit ces recherches avec des travaux développées spécifiquement pour des espaces d’exposition : Production (2010-11) et Rétrospective pour la fondation Antoni Tapiès à Barcelone (Février-Avril 2012). Chorégraphe influent au-delà des sphères de la danse, Xavier Le Roy est l’un des invités du Nouveau Festival du Centre Pompidou et du Théâtre de la Cité Internationale de Février à Mars 2014. Rétrospective sera présentée au MoMA Ps1 New-York au cours de l'automne 2014.