Répétition publique de la création de Dominique Brun

Répétition publique de la création de Dominique Brun

-

SHARE

Thu. 05 May 2022 — 19h

CCN - Ballet de Lorraine

Thu. 05 May 2022 — 19h

SHARE

Répétition publique autour de Pas assez suédois ! / Not Swedish enough! création de Dominique Brun

Mardi 5 mai 2022 à 19h au CCN - Ballet de Lorraine


Après Relâche en 2014, Petter Jacobsson et Thomas Caley ont décidé de se replonger, au cours d’une soirée unique, dans l’univers décalé des Ballets suédois – compagnie mythique qui avait ses quartiers parisiens au Théâtre des Champs-Elysées pendant les années folles – à l’occasion du centenaire de leur création. Dominique Brun, Latifa Laâbissi et Volmir Cordeiro ont été invités à s’emparer, avec eux, de ce riche répertoire pour l’acclimater à leurs propres préoccupations esthétiques.
Forts de leurs parcours, origines, générations et univers très différents, ils sauront, sans nul doute, nous faire (re)découvrir ce formidable passé dans une approche résolument contemporaine. Elle nous permettra de saisir l’audace de cette aventure artistique qui avait réussi, en son temps, à ré-enchanter son époque.



Les répétitions publiques permettent d’entrer dans l’intimité du travail entre un chorégraphe et ses danseurs. Interactives, elles s’accompagnent d’échanges avec les spectateurs.


Durée : 1 heure
Gratuit - réservation conseillée
Informations et réservations auprès de la billetterie : billetterie@ballet-de-lorraine.eu / T. 03 83 85 69 08
-

Dominique Brun

Danseuse, chorégraphe, pédagogue et notatrice en système Laban, Dominique Brun danse depuis les années 1980. Elle est cofondatrice du Quatuor Knust, collectif avec lequel elle travaille à la recréation de danses du répertoire historique à partir de partitions chorégraphiques (Doris Humphrey, Kurt Jooss, Steve Paxton, Yvonne Rainer et Vaslav Nijinski). 

Engagée dans une recherche au croisement de son intérêt pour l’histoire de la danse et de la création chorégraphique contemporaine, elle conçoit et réalise Le Faune – un film ou la fabrique de l’archive. Puis elle recrée pour le festival d’Avignon L’Après-midi d’un Faune dans le spectacle Faune(s) d’Olivier Dubois. Elle conçoit avec Latifa Laâbissi, une version lente de La danse de la sorcière de Mary Wigman. Pour le film Coco Chanel & Stravinsky de Jan Kounen, elle reconstitue en 2010 des extraits de la danse du Sacre du Printemps de Nijinski (1913), à partir d’archives de l’époque, puis chorégraphie successivement une création Sacre # 197 (2012), et une recréation historique Sacre # 2 (2014) qu’elle réunit dans un diptyque qui rassemble 30 danseurs contemporains. La création de Jeux, 3 études pour 7 petits paysages aveugles en 2017 conclut ce cycle consacré à l’œuvre de Vaslav Nijinski. 

Les travaux de Dominique Brun revendiquent à la fois un regard résolument contemporain sur les œuvres d’autrefois, mais aussi un interêt artistique privilégié pour les relations qui s’établissent entre la musique et la danse. En 2016, la rencontre avec l’orchestre Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth donne lieu au partage d’un même plateau, celui de la Philharmonie de Paris, autour d’un projet Hommage à Nijinski, qui tournera jusqu’en Chine. En 2019 elle chorégraphie Le Poids des Choses et Pierre et le Loup, une fable chorégraphique jeune et tout public inspiré du conte musical de Prokofiev, qui sera accompagné en live par ce même orchestre. En 2020 sera crée à la Philharmonie de Paris dans le cadre du festival d’automne  un programme de deux créations qui souhaite redonner une visibilité à l’œuvre de Bronislava Nijinska : Un Bolero, sur la musique de Ravel et Les Noces, sur la musique de Stravinsky.