YUREI

YUREI

-

SHARE

Sun. 20 November 2022 — 11h

L'Autre Canal Nancy

Sun. 20 November 2022 — 15h30

L'Autre Canal Nancy

-

Spectacle à partir de 8 ans proposé par la compagnie SINE QUA NON ART

Représentations ouvertes au public :
Dimanche 20 novembre 2022 à 11h et à 15h30

à L'Autre Canal Nancy


Coproduction de L'Autre Canal Nancy - SMAC et du CCN - Ballet de Lorraine
Projet soutenu par le CCN -Ballet de Lorraine dans le cadre du dispositif Accueil-studio

Concept - Chorégraphie
Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Danse
Brice Rouchet et Sakiko Oishi
Musique - BeatBox Loop Tioneb
Tioneb
Création Numérique - Vidéo
Olivier Bauer
Technique
Pierre Hébras
Dramaturgie
Georgina Kakoudaki
Concept - Chorégraphie
Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours
Danse
Brice Rouchet et Sakiko Oishi
Musique - BeatBox Loop Tioneb
Tioneb
Création Numérique - Vidéo
Olivier Bauer
Technique
Pierre Hébras
Dramaturgie
Georgina Kakoudaki

Sun. 20 November 2022 — 11h

Sun. 20 November 2022 — 15h30

SHARE

YUREI est une relecture contemporaine et urbaine des spectacles fantasmagoriques, ou l’art de faire parler les fantômes en public, de rendre visible l’invisible, pour explorer un nouveau versant du sillage de la pantomime et des cultures urbaines...

Lorsque le tribal rencontre le numérique, des origines vers le futur, les corps sont ornés de parures lumineuses et paysages numériques pour un voyage rythmé au son du beatbox et de ses déformations endiablées.

Le spectacle tire ses inspirations d’univers riches et variés

La culture japonaise : Yurei est terme japonais, pour designer certaines personnes qui ont laissé sur terre des chagrins, des colères, ou des regrets et qui ne peuvent pas quitter ce monde ? On dit de leurs âmes, les yurei « fantôme », qu’elles apparaissent aux personnes touchées par le sort. Yuu signifie « sombre » et rei « âme ou esprit ».

La pantomime à travers l’écriture chorégraphique, la rencontre entre des danses classiques (les ballets russes et notamment PETROUSCHKA) et leurs descendants urbains.

La tribalité et les rites ancestraux à travers la musique live signée Tioneb, beatboxer, live looper (technique musicale) et chanteur.

Le praxinoscope- théâtre (dissociation du corps et du décors) à travers les costumes et les décors, avec un travail sur la saturation et la colorimétrie de l’espace et l’utilisation du numérique.


Durée : 40 minutes
Tarif unique : 7€
1 place adulte offerte pour vous, détenteur.trice d'un abonnement Temps Forts ou d'une Carte Danceclub ! Appelez le 03 83 85 69 08 pour en bénéficier !
-



L’un vient des arts plastiques, est passé par le théâtre avant de se former sur le tard à la danse, à P.A.R.T.S., l’école fondée à Bruxelles par Anne Teresa de Keersmaeker. Interprète on le retrouve notamment auprès de Roméo Castellucci, Sasha Waltz, Mathilde Monnier…Il s’agit de Jonathan Pranlas-Descours. L’autre, plus arrimé au corps, a fait plus tôt ses classes au Conservatoire de La Rochelle. Christophe Béranger a rejoint le Ballet de Lorraine en 1992 où il a été interprète, chorégraphe et assistant artistique. Il reçoit en 2003 les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres pour sa contribution au CCN – Ballet de Lorraine et son engagement dans l’action culturelle et la démocratisation de la danse.
Ces différents parcours d’interprète, riches d’expériences dans leur diversité, sont à la base du travail en tandem, complémentaire mené par les deux artistes. Et c’est ensemble qu’ils ont décidé, en 2012 de fonder leur compagnie Sine Qua Non Art, et de l’implanter à La Rochelle.

En 2013, ils sont sélectionnés artistes P.S.O de l’année, réseau français pour l’émergence chorégraphique, avec le solo Topie Impitoyable qui sera présenté à Avignon. La même année, ils sont lauréats le la TANZRecherche NRW#13 à Cologne qui leur permet de créer Exuvie leur fameuse création dans 150 kg de cire.
En 2014 ils remportent le 1er Prix du concours (Re)connaissance avec leur pièce Des ailleurs sans lieux.
Ils confirment leur relation avec les arts visuels / la scénographie et la musique sur scène avec Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas, création 2016 qui reçoit le soutien de la Fondation BNP PARIBAS, avec 80 couteaux suspendus qui s’élèvent pendant la représentation. Leur collaboration avec des musiciens qui composent spécialement pour leurs œuvres chorégraphiques est encore plus marquée dans leur dernière création, VERSUS, en 2018, qui associe danse – arts visuels, musique électronique et chant baroque, et pour laquelle ils sont Lauréat SACD pour l’écriture de musique de scène et reçoivent le prix du Groupe CDC – Nouveaux Talents Danse 2018.

Parallèlement, ils créent pour des compagnies nationales, en France notamment pour le Ballet de l’opéra de Metz et à l’international, en 2016 pour le Ballet National du Kosovo Recomposed pièce pour 24 danseurs. En 2018, ils sont invités à créer un Sacre du printemps – Consagracion pour la compagnie nationale Danza Contemporánea de Cuba in Havana à La Havane avec 105 musiciens de l’orchestre du Gran Teatro, présenté au Gran Teatro Alicia Alonzo en ouverture du mois de la culture française à Cuba. Ils reçoivent pour ce travail le prix Villanueva de la critique pour le meilleur spectacle de l’année 2018.
Leurs créations ont été présentées au Liban, au Brésil, à Macao, au Luxembourg, en Allemagne, à Cuba, à Singapour, au Kosovo, en Croatie….
Ils sont nommés en 2017 comme coordinateurs artistiques et pédagogiques de l’Atlantique Ballet Contemporain, formation artistique du danseur interprète du conservatoire de La Rochelle.