Programme 2 : Instantly Forever + a Folia

Programme 2 : Instantly Forever + a Folia

-

Partage

Partage

Avec Instantly Forever, Petter Jacobsson et Thomas Caley se tournent vers la réflexion qui est le thème de toute cette saison : comment rester dans le présent, tout en étant tourné vers l’avenir ?
Portée par des choix musicaux contrastés : le premier mouvement de la Symphonie en trois mouvements d'Igor Stravinsky (1946) et les mouvements Pulses I et II de la pièce Musique pour 18 musiciens de Steve Reich, Instantly Forever aspire à explorer la sensation d'anticipation, dans une atmosphère de changement permanent et imprévisible. Une scène, une situation sont créées à partir d'images fragmentées, comme une sorte de réflexion sur une époque révolue et des temporalités qui s'entrecroisent. L’accumulation des gestes et l’héritage de mouvements conduisent la pièce vers un présent saturé ; dans l'idée d’un monde en constante évolution, d'une urgence, d'une pression qui fait à la fois espérer et craindre pour l'avenir.

Ensuite, avec a Folia, Marco da Silva Ferreira cherche à explorer la notion d’extase, la joie et la transe qui se dégagent d’un moment de danse partagée par un groupe. La folia, au Portugal, est une danse folklorique du XVe siècle, rapide et enjouée, dansée à l’origine par des bergers. Les traces historiques qui la mentionnent parlent toutes d’une ambiance festive où chacun se lâche totalement, dégagé des conventions sociales liées au genre ou à la classe. C’est cette idée qui intéresse le chorégraphe portugais, qui cherche à la traduire en mettant en miroir la folia portugaise avec les danses de night-club de notre époque.


 DATES 

Jeudi 7 mars 2024 à 20h
Vendredi 8 mars 2024 à 20h

Dimanche 10 mars 2024 à 15h
Mardi 12 mars 2024 à 20h
Opéra national de Lorraine (Place Stanislas - Nancy)



 Instantly Forever  création

Chorégraphie : Petter Jacobsson et Thomas Caley
Musique : Igor Stravinsky, Steve Reich


Image de répétition



 a Folia  création

Chorégraphie : Marco da Silva Ferreira
Musique : Luis Pestana


Image de répétition


 TARIFS 


1e catégorie 2e catégorie 3e catégorie
Tarif unitaire plein 35€ 25€ 17€
Tarif unitaire réduit* 26€ 18€ 12€
Tarif Danceclub 23€ 15€ 10€

 
Tarif unique pour les -12 ans : 10 € dans toutes les catégories, en fonction des places disponibles.


Renseignements et réservations : billetterie@ballet-de-lorraine.eu / T. 03 83 85 69 08

Réservation en ligne 



 Autour du programme 

Jeudi 7 mars (après la représentation) :
Bord de scène avec les chorégraphes Petter Jacobsson, Thomas Caley et Marco da Silva Ferreira

Vendredi 8 mars à et mardi 12 mars à 19h - Foyer de l'Opéra :
Echauffement du regard avec Joris Perez, artiste intervenant auprès des publics (gratuit sur réservation)
Réservation

Dimanche 10 mars au CCN - Ballet de Lorraine (Porte Sainte Catherine) :
On s'occupe des enfants le temps de la représentation (5 euros/enfant avec la réservation par l’adulte accompagnateur d’un billet pour la représentation à la même date (inscription obligatoire)
Réservation

Design graphique (c) Jean-Claude Chianale / Photos (c) Ronan Muller

-

 Petter Jacobsson et Thomas Caley 

Né à Stockholm, Petter Jacobsson commence la danse dès l’âge de trois ans et poursuit ses études à l’École du Ballet Royal de Suède, The School of American Ballet avec Stanley Williams. Il est ensuite diplômé de l’Académie Vaganova à St. Petersburg en 1982. Danseur Etoile au Sadler’s Wells Royal Ballet à Londres de 1984 à 1993, il voyage à travers le monde aussi bien en dansant les grands rôles classiques, qu’en se produisant en tant qu’artiste invité avec de nombreuses compagnies internationales. En 1993, il s’installe à New York où il commence une carrière de danseur indépendant en travaillant avec Twyla Tharp, Merce Cunningham au sein de son Repertory Group, Irene Hultman et Deborah Hay.

Le chorégraphe/danseur Thomas Caley est né aux Etats-Unis. En 1992 il reçoit une licence en Beaux arts au Purchase College de New York.

Entre 1994 et 2000, il travaille en tant que premier danseur avec la Merce Cunningham Dance Company. En 2000, il s’installe à Stockholm afin de poursuivre sa collaboration avec Petter Jacobsson et débute une carrière de danseur freelance en Europe. Il a ainsi travaillé en France avec Boris Charmatz pour le projet flip book. Depuis 2011, Thomas Caley est coordinateur de recherche au CCN — Ballet de Lorraine.

Au milieu des années 90, Petter et Thomas commencent à travailler comme équipe créative, en chorégraphiant des pièces pour Martha@Mother, le Joyce Soho à New York et l’opéra Staden à l’Opéra Royal de Suède - Stockholm, dans le cadre de Stockholm, capitale européenne de la Culture, en 1998.

En 1999, lorsque Petter est nommé directeur artistique du Ballet Royal de Suède à Stockholm, ils s’installent en Europe pour poursuivre leur collaboration artistique. Une réalisation exceptionnelle de leur travail pour le Ballet Royal de Suède consiste alors à créer deux immenses happenings, Dans Les Coins et recoins 2000 et 2001. Le projet intègre le Ballet Royal, l’Opéra et l’Orchestre, ainsi que des artistes indépendants dans des espaces inhabituels de cette institution, utilisés exceptionnellement comme lieux de spectacles. Petter est désigné chorégraphe de l’année 2002 par la Société des chorégraphes suédois pour son travail de modernisation de la compagnie.

Après des années de collaboration, Petter et Thomas montent leur compagnie de danse indépendante en 2005 – leur travail inclut Nightlife, Unknown partner, Flux, No mans land – no lands man, The nearest nearness, en 2002, ils reçoivent un « Goldmask » de la meilleure chorégraphie pour la comédie musicale Chess avec Björn Ulveus et Benny Andersson (ABBA).

En 2011, Petter prend la direction du CCN – Ballet de Lorraine à Nancy, avec Thomas ils chorégraphient ensemble pour la compagnie : Untitled Partner #3, Performing Performing, Relâche, Armide, Discofoot, L’Envers, Record of Ancient Things, Happening Birthday, For Four Walls, Air-Condition, Mesdasmes et Messieurs et Instantly Forever. Leur projet pour le CCN convie une grande variété de talents artistiques venus du monde entier. Chaque créateur invité participe au questionnement actif d’un thème spécifique. La saison de La 12/13, Tête-à-Tête-à-Têtes 13/14, Live ! 14/15, Folk + Danse = (R)évolution 15/16, Des plaisirs inconnus 16/17, 50 ans ! 17-18, Fifty Plus ! 18/19, Inutile Beauté 19/20, Fiction Addiction 20/21, Ready ! (made) 21/22, TLM (Tout Le Monde) 22/23 et Instantly Forever 23/24. Pour assurer une forme d’art vivant et non fixe, ils continuent leurs recherches à travers des installations comme pour le Musée d’Art Moderne à Paris, le Centre Pompidou à Metz, ou l’initiative originale que sont les LAB-BLA-BAL, consistant en une série d’expérimentations open house art, d’ateliers et de discussions donnés au centre chorégraphique. En 2021, Petter est élevé au rang d'Officier des Arts et des Lettres.


 Marco da Silva Ferreira 

Marco da Silva Ferreira est né en 1986 à San­ta Maria da Fei­ra (Por­tu­gal). En 2010, il obtient son diplô­me en phy­sio­thé­ra­pie à l’Institut Pia­get, Gaia.

Inter­prète pro­fes­sion­nel depuis 2008, Mar­co a dan­sé pour André Mes­qui­ta, Hofesh Shech­ter, Syl­via Rij­mer, Tia­go Guedes, Vic­tor Hugo Pontes, Pau­lo Ribei­ro, entre autres. Il a tra­vaillé comme assis­tant artis­tique de Vic­tor Hugo Pontes dans l’œuvre Fall et Se algu­ma vez pre­ci­sares da min­ha vida, vem e toma‑a en 2014, puis comme assis­tant cho­ré­gra­phique dans la pièce de théâtre Ham­let de Mala Voadora. 

Son tra­vail de cho­ré­graphe s’est déve­lop­pé autour des pra­tiques urbaines, dans une réflexion conti­nue sur le sens des danses émer­gentes de nos jours, à tra­vers un expres­sion­nisme abs­trait et très autobiographique.

Sa car­rière prend un tour­nant avec HU ® MANO (2013) pré­senté lors des Aero­waves Prio­ri­ty Com­pa­nies (2015) et qui a été joué dans plusieurs fes­ti­vals inter­na­tio­naux : à Bar­ce­lone (Mer­cat des las Flores); à Paris (Ate­lier de Paris/CDCN - June Events) ; à Rio de Janei­ro (Fes­ti­val Pano­ra­ma) ; au Théâtre de danse de Lublin (Pologne) ; à Londres (The Place - Fes­ti­val de la mon­naie) ; à Mey­lan (Théâtre Hexagone) ; à Grenoble (concours (re) connais­sance) ; à Lyon (Les SUBS).

En 2016, Marco présente BROTHER au Tea­tro Muni­ci­pal do Por­to et à Sofia en 2018 (Aero­waves Prio­ri­ty Com­pa­nies). Il crée ensuite en 2019 BISONTE au Tea­tro Muni­ci­pal do Por­to, une pièce diffusée par la suite au Tea­tro Muni­ci­pal São Luiz (Lis­bonne) ; à Char­le­roi Danse (Belgique) ; au PT’19 à Mon­te­mor-o-novo (Portugal) puis en 2020 en France (Tou­louse, Bor­deaux, Lyon et Paris). SIRI (2021), est un projet en collaboration avec le cinéaste Jorge Jácome présenté au Fes­ti­val Dias da Dan­ça à Por­to. Un spec­tacle sou­te­nu par la Fon­da­tion d’entreprise Her­mès dans le cadre du pro­gramme New Set­tings. 

En 2022, il est invité par la compagnie de danse sud-africaine Via Katlehong à créer la performance Via Injabulo avec le chorégraphe Amala Dianor. La même année, il façonne la performance Fantasie Minor, produite par le CND de Caen, et C A R C A Ç A. En 2024, Marco présentera à l’Opéra national de Lorraine (Nancy) a Folia, une création pour le CCN - Ballet de Lorraine qui s’inspire de compositions musicales du Portugal du XVe siècle.

Entre 2018–2019, Mar­co a été Artiste Asso­cié au Tea­tro Muni­ci­pal do Por­to, puis de 2019 à 2021 au Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.